Champ de Cour 2014

Millésime de contradictions

Bien que la grêle catastrophique du 28 juin n’ait pas touché les vignes du Moulin-à-Vent, la Nature a changé d’humeur toute la saison. L’année 2014 s’affiche tout d’abord comme une année très chaude (la plus chaude depuis 1959 à égalité avec 2003) et plus arrosée que la normale. Le millésime s’annonçait précoce avec un débourrement début avril et une floraison très rapide. Cependant, la fraîcheur estivale annihila cette avance et la véraison démarra difficilement fin juillet. Malgré cette météorologie mitigée, la maturation s’est globalement déroulée dans de bonnes conditions, grâce notamment à un taux d’ensoleillement record, juste après 2009 et 2011. Un mois de septembre chaud et sec est venu compenser un mois d’août frais et pluvieux, permettant une fin de maturation idéale accompagnée notamment de vents salvateurs. La qualité de ce millésime est le fruit d’un double tri drastique, à la fois dans les vignes et au chai.

Les vendanges ont débuté, au Domaine Labruyère, le 11 septembre 2014 sous un très beau ciel ensoleillé et un faible taux d’humidité. Nous avons ramassé des raisins sains, juteux et sucrés. 2014 s’annonce déjà comme un magnifique millésime par son jus gourmand, sa maturité proche des 2011 et sa fraicheur lui garantissant équilibre et garde.

Terroir

Parcelle granitique exposée Sud-Est, Champ de Cour a la particularité de présenter des galets sous une épaisse couche d’argile ce qui confère au vin un caractère minéral et une belle ampleur.

Encépagement

100% Gamay

Densité de plantation

10 000 pieds/hectare

Age des vignes

50 ans en moyenne

Vendanges

Les raisins sont vendangés à la main en cagettes de 15 kg, puis passent sur une double table de tri et ne sont pas égrappés.

Vinification et élevage

La fermentation alcoolique se déroule en cuves béton de 50 hl, dans une logique de sélection parcellaire permettant de mettre en valeur les spécificités de ce terroir unique. L’installation est thermo-régulée.

L’élevage de ce grand vin se fait en demi-muids de plusieurs vins pendant 12 mois. Légère filtration, aucun collage.

Notes de dégustation

(Dégusté le 7 décembre 2015 )

Robe : rouge intense rubis avec reflets violets.

Nez : notes florales, violette, pivoine et épices, clou de girofle, muscade.

Bouche : très épicé en bouche, belle épaisseur. Tanins sérieux denses et digestes.

Potentiel de garde : plus de 10 ans

Champ de Cour 2013

Les années se suivent et se ressemblent… Après une météo difficile en 2012 et l’espoir d’une année sereine en 2013, les caprices de la nature en ont décidé autrement !! Après un hiver très froid et neigeux, le printemps ne fut pas radieux avec beaucoup d’humidité et de fraîcheur impliquant une forte poussée du mildiou et une floraison tardive. A la fin du mois de mai, nous constatons déjà près de 15 jours de retard dans le développement végétatif de la vigne. Heureusement la région a connu un été très ensoleillé ce qui permit aux raisins de parfaire leur maturité. Celle-ci fut finalisée grâce aux petites pluies de septembre qui apportèrent aux raisins un peu plus de volume. Ainsi la récolte 2013 au Moulin-à-Vent est plus importante que celle du millésime 2012, historiquement faible.

Les vendanges ont débuté le 1er octobre au Domaine Labruyère dans d’excellentes conditions mais dans un climat froid et sec. Les raisins étaient dans un état sanitaire irréprochable. Il faut remonter plus de 20 ans en arrière pour retrouver de telles dates de vendanges. C’est un millésime qui s’avère pour l’instant gourmand, plein, fruité et dense.

Vendanges

Les raisins sont vendangés à la main en cagettes de 15 kg, puis passent sur une double table de tri et sont finalement égrappés à 100%.

Vinification et élevage

La fermentation alcoolique se déroule en cuves béton de 50 hl, dans une logique de sélection parcellaire permettant de mettre en valeur les spécificités de ce terroir unique. L’installation est thermo-régulée.

L’élevage de ce grand vin se fait en fûts de chêne, dont 10% de fûts neufs, pendant 13 mois. Légère filtration, aucun collage.

Notes de dégustation

(Dégusté le 24 mars 2015)

Robe : Très belle robe rouge profond avec des reflets violets.

Nez : Gourmand, élégant sur des notes de fruits noirs, réglisse et sous-bois.

Bouche : Belle intensité sur des notes de cacao, épices. Tanins denses, épais et frais. Finale persistante avec beaucoup de fraicheur.

Potentiel de garde : plus de 10 ans.

Champ de Cour 2012

Millésime 2012 : L’année du vigneron virtuose !

La vigne, tout au long du cycle végétatif et jusqu’à la maturité finale des raisins a rencontré tout ce que les éléments naturels peuvent lui faire subir : grande amplitude des températures au printemps, floraison difficile (coulure et millerandage), des pluies excédentaires, de nombreux orages violents, chaleur et grêle. Les conditions climatiques de l’année 2012 nous ont rappelé que la nature est plus forte que tout et tant mieux. Malgré ces aléas, les fortes chaleurs de la deuxième quinzaine du mois d’août ont entrainé une véraison rapide. Les températures estivales ont permis de maintenir le bon état sanitaire du vignoble. Les vendanges au Domaine Labruyère se sont idéalement déroulées sous le soleil à partir du 18 septembre. 2012 est un millésime de très faibles rendements mais de belle qualité ayant produit des vins ronds avec une belle densité.

Champ de Cour 2012 LABRUYERE Moulin à vent 2012

Terroir 

Parcelle granitique exposée Sud-Est, Champ de Cour a la particularité de présenter des galets sous une épaisse couche d’argile ce qui confère au vin un caractère minéral et une belle ampleur.

Encépagement

100% Gamay

Densité de plantation

10 000 pieds/hectare

Age des vignes

50 ans en moyenne

Vendanges

Les raisins sont vendangés à la main en cagettes de 15 kg, puis passent sur une double table de tri et sont finalement égrappés à 100%.

Vinification et élevage

La fermentation alcoolique se déroule en cuves inox et/ou béton de 50 hl, dans une logique de sélection parcellaire permettant de mettre en valeur les spécificités de ce terroir unique. L’installation est thermo-régulée.

L’élevage de ce grand vin se fait en fûts de chêne, dont 10% de fûts neufs, pendant 15 mois. Légère filtration, aucun collage.

Notes de dégustation

(Dégusté le 17 mars 2014)

Robe rouge sombre et intense. Nez réglissé, toasté, empyreumatique, notes fumées. En bouche une texture épaisse, notes de petits fruits à grains, épices, belle mâche en finale de bouche. Un vin très agréable dès maintenant et qui gagnera en complexité durant les 10 prochaines années.

Champ de Cour 2011

Millésime

Le printemps s’installe dès la fin du mois de mars avec des températures estivales, un temps chaud et sec provoquant une floraison explosive et brève. Les conditions climatiques changent radicalement à partir du 14 juillet et deviennent automnales. Les vendanges, débutées le 31 août, se déroulent dans des conditions idéales de maturité. 2011 est un beau millésime équilibré entre la fraîcheur de 2010 et la chaleur de 2009.

Terroir

Parcelle granitique exposée Sud-Est, Champ de Cour a la particularité de présenter des galets sous une épaisse couche de terre ce qui confère au vin un caractère minéral et une belle ampleur. Présence particulière d’argile.

Vendanges

Les raisins sont vendangés à la main en cagettes de 15 kg, passent sur une double table de tri et sont égrappés à 100%.

Vinification et Elevage

La fermentation alcoolique se fait en cuves béton de 50 ou 60 hl afin d’affiner la sélection parcellaire.
Toute l’installation est thermo-régulée. L’élevage se fait en fût de chêne neuf, d’un vin ou plusieurs. Application d’une très légère filtration, aucun collage.

Notes de dégustation

(Dégusté en mai 2013)

  • Robe : robe rubis violacée profonde
  • Nez : rondeur et ampleur, fruité, toasté et fumé
  • Bouche : ampleur, fruité digeste, profondeur de ce terroir

Garde

Un vin à déguster dès aujourd’hui, mais également taillé pour la garde (10 ans).

Accords mets et vins

Gibier, sanglier, chevreuil, coq au vin, boeuf bourguignon